780 personnes sur 1800 placées en quarantaine dans l'hôtel Mazafran de Zéralda, ont été autorisées à quitter les lieux, vendredi matin, après expiration du délai de leur mise en quarantaine, fixé à 14 jours dans le cadre des mesures de prévention prises à l'effet d'endiguer la propagation du coronavirus (COVID-19).

A ce titre, le directeur général du Tourisme au ministère du Tourisme et de l'Artisanat, Zoubir Mohamed Sofiane a indiqué à l'APS que la libération de ces personnes confinées se poursuivrait, samedi, au niveau de l'hôtel "El-Riadh" de Sidi Fredj et durerait jusqu'à dimanche en vue d'autoriser le reste des confinés à rentrer chez eux.

Dans le même sillage, les voyageurs algériens placés immédiatement en quarantaine à leur arrivée en Algérie, en provenance des pays étrangers et voisins, pourront quitter, dimanche prochain, le centre de thalassothérapie et le complexe touristique "H3" de Sidi Fredj, ainsi que d'autres complexes et hôtels dans la wilaya de Tipaza, dont les deux hôtels "El Beldj" et "Matarès", en sus du complexe touristique "Corne d'or" et l'hôtel "El Rais" de Bordj El Bahri d'Alger.

S'agissant de la possibilité de mise en quarantaine d'autres vagues de voyageurs, notamment ceux en provenance de la Turquie, M. Zoubir a précisé qu'"après la sortie des confinés, les établissements hôteliers seront immédiatement désinfectés et équipés en matériel nécessaire à l'accueil, à partir de vendredi soir, de plus de 740 voyageurs bloqués au niveau de l'aéroport international d'Istanbul, pour les placer en quarantaine de 14 jours afin d'éviter la contagion", faisant état de la mobilisation des établissements hôteliers au niveau des wilayas d'Alger et de Boumerdès à cet effet".

Il a, dans ce contexte, affirmé que "le secteur du tourisme reste mobilisé dans la conjoncture difficile que traverse le pays en raison de la propagation de l’épidémie de Covid-19 pour accompagner les personnes qui seront mises en quarantaine, les équipes médicales et les éléments de la Protection civile et de la Sûreté nationale, en mettant à disposition des établissements touristiques, publics et privés, afin de les accueillir dans les meilleures conditions". Des personnes tout juste sorties de l’isolement à l’hôtel Mazafran ont précisé à l’APS que leur "quarantaine s’est déroulée dans de très bonnes conditions grâce à l’accompagnement médical et psychologique et aux autres prestations (hygiène, désinfection, sécurité et nourriture) dont ils ont bénéficié tout eu long de leur séjour".Pour ces personnes, la mise en quarantaine qu’ils estiment "difficile en soi" est une "nécessité impérieuse pour éviter la propagation de cette dangereuse maladie".

Par ailleurs, M. Zoubir avait annoncé mercredi la fin de la quarantaine pour 6.888 personnes isolées dans 60 hôtels et complexes touristiques publics et privés à travers 18 wilayas, dans le cadre des mesures de précaution prises pour endiguer la propagation de l'épidémie de Covid-19, précisant que l’opération concernait, mercredi, les établissement touristiques dans les wilayas d'Annaba, d’El-Oued et de Tébessa et, jeudi, le complexe "Les Andalouses" dans la wilaya d’Oran".

Le ministère du Tourisme "a pris toutes les mesures pour assurer le bon déroulement de la quarantaine à l’échelle nationale, notamment la sensibilisation des personnels des hôtels et complexes concernés à le nécessité de contribuer sérieusement à la réussite de cette action humanitaire et l’appel lancé à toutes les directions du tourisme dans les wilayas concernées pour accompagner la quarantaine en mobilisant des structures hôtelières à cet effet et suivre au quotidien le déroulement de l’opération", avait indiqué le directeur général du tourisme.

Pin It