Le ministère de l'Environnement et des Energies Renouvelables a organisé, mercredi, la première réunion du jury du concours du Prix national de la ville verte, dans sa deuxième édition 2019, a indiqué, jeudi, un communiqué du ministère.

 Le jury se charge d'examiner et d'évaluer les dossiers de candidature des différentes communes participant à ce concours, lancé le 05 juin 2018. L'Algérie œuvre à la concrétisation d'un programme intégré dans le domaine de la protection de l'environnement, à travers un partenariat international fructueux et multiforme, susceptible d'accompagner son processus de développement, avait affirmé la ministre de l'Environnement, Mme. Fatima Zohra Zerouati. Le Prix national de la ville verte "contribuera à développer une conscience environnementale chez le citoyen et le motivera à préserver les espaces verts, avec la collaboration des Assemblées populaires communales (APC)", avait-elle soutenu. La ville de Sétif avait remporté le premier Prix national de la ville verte (2018), dans sa première édition, d'une valeur de 10 millions de dinars, tandis que le deuxième prix est revenu à Tlemcen et le troisième à la ville de Médéa. Le jury du concours avait reçu 128 dossiers de 35 wilayas participantes, dont 11 villes ont été sélectionnées représentant 9 wilayas.

Pin It