Abdelkader Benmessaoud se lance dans une véritable bataille de développement touristique toute azimute

Grâce à une activité accrue et d’une gestion basée sur une stratégie de développement adéquat, le secteur du tourisme et de l’artisanat augure un avenir prometteur avec différentes ouvertures sur des investissements soutenus. L’actuel ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Abdelkader Benmessaoud, a su donner une dynamique au secteur du tourisme qui connaît depuis quelque temps un engouement des investissements et surtout l’intérêt grandissant des différentes populations qui s’intéressent davantage aux multiples formes touristiques en Algérie.

La dernière activité en date supervisée par le ministre en personne et qui concerne le lancement à Sidi-Fredj, de la saison estivale 2019, démontre de l’intérêt accordé à toute action destinée à soutenir le tourisme dans toute sa diversité. Il s’agit justement du tourisme nautique que le ministre estime comme «ressource significative» qu’il faudrait «exploitée». En effet, pour Abdelkader Benmessaoud, le tourisme nautique est «porteur » et qu’il est indispensable «d’encourager les investisseurs» dont le souci d’une meilleure connaissance    de cette branche. Dans son allocution d'ouverture d’une rencontre nationale sur le développement du tourisme nautique, organisée en marge du lancement officiel de la saison estivale 2019, au Port de Plaisance de Sidi-Fredj, M. Benmessaoud a appelé à l'encouragement de l’investissement dans ce type de créneaux touristique. Le ministre a tenu à informer les participants à cet événement de l’existence d’une dizaine de marinas sur l’ensemble du littoral national. Ce qui prouve, selon le ministre, que notre Algérie regorge des ressources d’eau douce et très propre». Ces sources sont renforcés par une trentaine de stations d’épuration des eaux usées à travers le territoire national. Dans on allocution, le ministre a enrichi l’assistance par toutes les informations qu’il a communiquées à l’exemple : que «l’Algérie est l’un des rares pays au monde et le seul méditerranéen où aucune goutte d’eau usée ne se déverse dans le littoral». En plus de loi promulguée et qui la protège. L’Algérie est aussi placé géographiquement dans le pourtour méditerranéen conformé aux exigences  internationales en matière de développement durable.

 

 

 

 

Pin It