Le ministre du Tourisme et de l'Artisanat, Abdelkader Benmessaoud, a indiqué à Nairobi que «l'économie bleue constitue un important facteur économique et que l'Algérie s'attèle à mobiliser des moyens financiers et matériels considérables outre l'adaptation de son arsenal juridique en vue de relever le défi de la mutation économique, environnementale et énergétique». En effet, présent à Naïrobi (Kenya), le ministre algérien a mis à profit ses compétences en matière de connaissances approfondie sur les mutations économiques de l’Algérie.

Prenant la parole, M. Benmessaoud présente l'expérience algérienne en matière d'économie bleue durable et les grands projets structurants réalisés par l'Algérie pour concrétiser une économie réussie et moderne. Dans un communiqué rendu public, le ministère du Tourisme et de l'Artisanat que M. Abdelkader Benmessaoud est intervenu à l'ouverture de la Conférence de haut niveau sur l'économie bleue durable, pour mettre en avant l'importance de "l'exploitation optimale de toutes les ressources disponibles à travers le recours au développement de l'économie bleue qui signifie la bonne gestion des ressources halieutiques et la protection des mers et océans". Il a mis l'accent, à ce propos, sur "l'importance accordée par l'Algérie au renforcement de la coopération entre pays africains et ceux des deux rives de la Méditerrané à travers la conclusion de nombreux partenariats exécutifs et une coopération forte et durable, notamment en ce qui concerne l'économie bleue". Par ailleurs, le ministre a révélé que l'Algérie abritera les 3 et 4 décembre la Conférence ministérielle régionale sur le développement durable de l'économie bleue à l'ouest de la Méditerrané, soulignant, dans ce cadre, que cette conférence sera une occasion importante pour consolider le cercle de débat sur l'économie bleue dans la Méditerrané, la mise en œuvre des projets et la création d'une nouvelle dynamique  sur ce thème important.

 

Pin It