Par Omar MOUSSI: En remportant la coupe d’Afrique des Nations en terre égyptienne, les Fennecs du Désert, ont défrayé la chronique et ont surpris tous les amoureux de la balle ronde dans le continent. Les poulains de Belmadi partis au pays des Pyramides avec l’objectif d’aller le plus loin possible, ont réussi l’exploit, mais amplement mérité en accrochant la deuxième étoile sur le maillot national, après la première accrochée en 1990 par les camarades de Madjer.

Les Bennacer, Ounas, Belaili, Bounedjah, Mahrez, M’Bolhi, Attal, Bensebaini, Feghouli, Benlameri, Mandi, Zeffane et compagnie, se sont distingués de fort belle manière, en terrassant tout sur leur passage et ce dès le premier match de la CAN 2019 face aux Kenyans. Une victoire sur le score de 2 à 0 avec des réalisations de Bounedjah sur penalty et Mahrez, ouvre la voie aux Verts d’aller de l’avant. Comme on dit l’appétit vient en mangeant. Face au Sénégal le choc des titans, les poulains de Belmadi se sont transcendés en s’imposant 1 à 0 sur un joli but signé par Youcef Belaili. Une victoire qui permet aux Fennecs de se qualifier avant même de jouer la 3e rencontre face à la Tanzanie. C’était une occasion pour Belmadi de faire tourner son effectif et il en a vu juste en alignant une équipe remaniée à plus de 90% avec seulement M’Bolhi et Bennacer qui ont été reconduits. Une deuxième équipe qui a séduit tous les observateurs en frappant sur le score fleuve de 3 à 0 devant les Tanzaniens, avec un doublé du petit lutin Adam Ounas et le chevronné Islam Slimani. La sélection nationale en 8e de finale, affronte la Guinée et se qualifie avant d’éliminer les Ivoiriens aux tirs au but en ¼ de finale, après un match serré qui s’est achevé sur le score de parité.En demi finale, les camarades du capitaine Ryad Mahrez se mesurent aux Super  Eagles du Nigéria. Les Verts s’imposent dans les derniers instants de la partie grâce à un but d’anthologie de Ryad Mahrez homme de match. La finale joué hier, c’était une aubaine pour les guerriers du désert, de confirmer leur suprématie sur le Sénégal, qu’ils retrouvent pour la seconde fois dans ce tournoi africain. Encore une fois, l’Algérie s’impose grâce à l’attaquant de pointe Baghdad Bounedjah. Un seul but a suffi aux Verts de remporter cette édition de la CAN et s’offrent leur deuxième sacre continental, au grand bonheur du peuple algérien. Les HOMMES l’ont fait ! Bravo, Bravo et Bravo les Fennecs du Désert.

BELMADI CHOSE PROMISE CHOSE DUE

Personne ne misait sur cette sélection algérienne, avant cette CAN 2019 qu’a abrité l’Egypte. Tout le monde donnait comme favoris le Sénégal, le Cameroun, l’Egypte, le Maroc, la Tunisie ou le Ghana. Mais aucun n’a misé un seul centime sur les Verts. Belmadi avait le pressentiment de gagner cette coupe d’Afrique des nations. Après sa prise en main des Verts au mois d’Août 2018, Belmadi avait déclaré en conférence de presse : « comme premier objectif c’est remettre sur les rails ce groupe et de le faire sortir du coma, de se qualifier à la CAN et puis d’aller chercher le trophée. Moi je suis quelqu’un d’ambitieux et je veux aller à la CAN pour la gagner ». Tout le monde était surpris par cette déclaration, mais pas Belmadi qui croyait dur comme fer en les capacités de ses joueurs de relever le défi. Pour lui ce groupe est pétri de qualités et il avait juste besoin, d’un vrai meneur, pour le mener vers le sacre Africain. Chose promise, chose due par Djamel Belmadi.

Omar Moussi

 

 
Pin It