Le Tribunal arbitral sportif algérien (TAS) devrait se prononcer le 10 juin sur le recours introduit par la direction du WA Tlemcen dans l’affaire qui l’oppose à l’ASO Chlef, a-t-on appris de la direction du club de Ligue 2 algérienne de football.

Le président du WAT, Nacereddine Souleymane, ainsi que l’avocat du WAT, ont défendu la cause de leur club devant le TAS lors de la séance de lundi passé, précise-t-on de même source. Le WA Tlemcen a saisi le TAS après avoir été débouté par la commission de recours de la FAF dans l’affaire du match contre l’ASO Chlef (1-1) disputé le 4 mai dernier dans le cadre de la 30e et dernière journée du championnat. Lors de cette "finale" d’accession, l’ASO, qui évoluait à domicile, avait besoin d’un point pour valider son billet pour l’élite alors que son adversaire du jour devait l’emporter. Mais une polémique a suivi la partie dont l’origine était l’envahissement du terrain par les supporters locaux à la 93’, conduisant l’arbitre à mettre un terme aux débats. Cette situation a contraint la direction du WAT à déposer une réclamation évoquant "l’arrêt définitif de la rencontre après l’envahissement du terrain par des supporters de l’équipe locale" et demander le gain du match, une réclamation rejetée par la commission de discipline qui a homologué le résultat du match. "La commission a constaté un envahissement de terrain à la 93e minute de jeu par les supporters de l’équipe locale, l’ASO, pour fêter leur joie, entraînant un arrêt momentané de la rencontre. L’arbitre directeur a sifflé la fin de la rencontre, en conséquence le match est homologué en son résultat", avait indiqué la Ligue de football professionnel dans un communiqué publié après l’examen par la commission de discipline de cette affaire. La commission de recours de la Fédération algérienne de football (FAF) a confirmé par la suite la décision de la commission de discipline, au grand dam de la direction du WAT qui place désormais tous ses espoirs sur le TAS.

Pin It