Imprimer

Le candidat indépendant à la présidentielle du 12 décembre, Abdelmadjid Tebboune s'est engagé, mardi à Laghouat, s'il était élu, à lancer des projets de développement "global" dans tous les secteurs au profit de toutes les communes de cette wilaya.

Lors d'un meeting populaire à la Maison de la culture de Laghouat, au 17ème jour de la campagne électorale, menée sous le slogan "Engagés pour le changement, capables de le réaliser", M. Tebboune a indiqué "je lancerai, si je serais élu président de la République, des projets de développement global dans tous les secteurs", précisant que "les projets contenus dans son programme au profit de cette wilaya concernent tous les villages de cette wilaya".

Dans ce cadre, le prétendant à la Magistrature suprême a évoqué, dans son programme, le "développement" de l'actuel aéroport de cette wilaya et l'ouverture d'instituts de formation au profit des jeunes de cette région dans les industries pétrolières et gazières, en vue de leur permettre d'accéder aux postes d'emploi proposés dans ce domaine".

Au terme de son discours, de cinq minutes, M. Tebboune a souligné la nécessité pour "le peuple algérien de rester attaché au message des chouhada de la glorieuse Guerre de libération".

Le candidat indépendant à la présidentielle du 12 décembre Abdelmadjid Tebboune a mis en avant, lundi à Sétif, son engagement, s'il était élu, à soutenir et à développer l'agriculture et l'économie du savoir en vue de s'affranchir de la dépendance aux hydrocarbures et d'éradiquer le chômage. Lors d'un meeting populaire à la Maison de culture de la ville de Sétif, au 16ème jour de la campagne électoral menée sous le slogan "Engagés pour le change ment, capables de le réaliser", M. Tebboune a indiqué que son programme "prévoit le renforcement de l'économie du savoir" en coordination avec les universités et les centres de recherche ainsi que le développement du secteur agricole, notamment la céréaliculture à Sétif, afin de s'affranchir de la dépendance économique aux hydrocarbures et de créer de nouveaux postes d'emploi.

Il a réaffirmé, à ce propos, son engagement à mettre en place une banque dédiée au soutien et à l'accompagnement des projets des jeunes entreprises (startups), et à offrir une autre opportunité aux jeunes dont les projets financés dans le cadre des différents dispositifs d'aide à l'emploi, n'ont pu aboutir,  indiquant qu'en cas de victoire à l'élection présidentielle, "il ouvrira un chantier pour transformer la ville d'El Eulma en ville commerciale".

Il a affirmé, par ailleurs, qu'"il n'est pas contre les hommes d'affaires honnêtes qui contribuent à la création de richesse et d'emploi, mais contre les corrompus et ceux qui détournent les fonds vers l'étranger, ni contre l'importation rationnelle mais contre l'importation de produits, que  l'Algérie peut produire".

Evoquant le volet social de son programme électoral, le prétendant à la Magistrature suprême s'est engagé à éradiquer le chômage et à accroître le niveau de vie des couches vulnérables, citant notamment "les femmes au foyer, les appelés de l'Armée nationale populaire (ANP) durant les années 1990 et les personnes aux besoins spécifiques".

Il a également réitéré son engagement à transmettre le flambeau aux jeunes et  à leur confier des postes de responsabilité dans différents secteurs.

Après avoir salué le rôle de la Justice dans la lutte contre la corruption, M. Tebboune s'est engagé, s'il venait à être élu président de la République, à "soutenir son indépendance".

En conclusion, M. Tebboune a exhorté les Algériens à la préservation de l'unité nationale et la stabilité du pays soulignant, à ce propos, l'impératif de voter en masse le 12 décembre.