L'élection présidentielle du 12 décembre prochain représente "l’unique solution démocratique réaliste" pour sortir dela crise qui vit le pays depuis des mois, a affirmé samedi à Blida le secrétaire général du Mouvement national des étudiants algériens (MNEA), Messaoud Elias Benaguoune.

M. Benaguoune, qui procédait à l’ouverture des activités du MNEA pour la nouvelle année universitaire, a appelé à une "mobilisation" en vue de la "réussite du prochain scrutin présidentiel", pour lequel "toutes les conditions de transparence et d’intégrité ont été réunies", a-t-il soutenu.

S’adressant aux étudiants représentant différentes universités du pays, il a appelé à la "mobilisation" en tant qu’"élite de la société" pour "assurer le succès de la prochaine présidentielle" qu’il a qualifiée d’"unique garant de la stabilité et de l’unité du pays".

Il a, par la même, appelé les étudiants à "poursuivre la mission de leurs prédécesseurs, les chouhada, en participant à l’édification de l’Algérie, et à exercer leur droit d’expression dans le respect de l’opinion des autres".

"La situation politique actuelle, qui a impacté la vie socioéconomique, requiert de la part de tout le peuple, les étudiants compris, de prendre le chemin des bureaux de vote et de choisir le président légitime, le plus apte (selon eux) à prendre les commandes du pays, durant la prochaine étape", a-t-il soutenu, ajoutant que le MNEA va intensifier durant la prochaine période les actions de sensibilisation visant à inciter les étudiants à participer au prochain rendez-vous électoral afin de "préserver l’intérêt du pays".

Sur un autre plan, le secrétaire général du MNEA n’a pas manqué d’exprimer sa "gratitude" à l’Institution militaire, "fidèle aux principes deNovembre" et qui a "accompagné et protéger le Hirak populaire depuis ses débuts, pour veiller à la sécurité et l’unité du pays", a-t-il souligné.

Cette opportunité a donné lieu à l’animation d’un nombre d’ activités, dont la présentation d’une pièce théâtrale et d’un opérette mettant en scène les sacrifices des chouhada de la Révolution de novembre, pour la liberté du leur pays. Des chants patriotiques ont été, également, entonnés, à l’occasion, par la troupe de fanfare de Tissemsilt.

A noter que des altercations entre étudiants pro-élections présidentielles et ceux contre avaient éclaté au début de la cérémonie, avant que tout ne rentre dans l’ordre, quelque instants après.

Pin It