Interview avec M. Amine Boutalbi président du centre Arabo Africain d’investissement et de développement  

Entretien réalisé par ABDELHAFID. S.

M. Boutalbi explique que «Le marché turque est porteur, et les liens économiques entre l’Algérie et la Turquie se renforcent, plus de 900 entreprises Turques activent en Algérie et les échanges commerciaux s’établissent à 3.9 milliards de Dollars».

Algerie-medinfo: Vous avez pris part à une mission d’affaire algérienne en Turquie, pouvez vous nous donner plus de détails ?

Amine-Boutalbi: Il s’agit de plusieurs missions convergentes, l’une des plus importantes participations d’entreprises et d’hommes d’affaires Algériennes, ayant pris part à événement économique majeur, en l’occurrence, le 17éme Musiad Expo , et la Turab expo 2018, organisé à Istanbul, la première a regroupé 95 ministres de 27 pays, et plus de 848 entreprises étrangères en plus des entreprises turques , la seconde a vu la participation de plus de 1200 hommes d’affaires de 20 pays en plus de 200 entreprises turques , l’Algérie était fortement présenté avec plus de 200 entreprises et hommes d’affaire et entrepreneur, la CAAID a mobilisé 190 opérateurs économiques et hommes d’affaires .

A-MEDINFO : Quelles sont les finalités et objectives de la participation conséquente ?

A-B : Elle est multiples, le marché turque est porteur, et les liens économiques entre l’Algérie et la Turquie se renforcent, plus de 900 entreprises Turques activent en Algérie et les échanges commerciaux s’établissent à 3.9 milliards de Dollars avec un équilibre dans les termes des échanges , en plus on a pu décelé un intérêt des opérateurs Turcs et même étrangers pour un des plus important marché en Afrique, avec d’énormes potentialités, en dépit de certains écueils liés à la bureaucratie et d’autres entraves dont font face les investisseurs.

 A-MEDINFO: Pouvez vus nous donner une esquisse sur le programme établi pour la délégation Algérienne ?

 A-B : Au vu de l’envergure des événements et l’importance de la participation étrangère, avec des rencontres B to B , nous avons eu un programme très riche ,avec des rencontres fructueuses avec des opérateurs et hommes d’affaire de Russie, du Ghana, de la Tunisie, du Maroc, ainsi que du Qatar de la Belgique , en plus d’opérateurs Français et Américains du Sultanat d’Oman de l’Irak et de la Libye , il était question entre autre de mise en contact entre investisseurs de l’incitation à entrer et prospecter le marché Algérien , à grande ressource et valeur ajoutée , et inciter les représentants des pays Arabes et musulmans et Africains à s’organiser de telle sorte à créer un lobby économique fort

Pin It