Par Omar Moussi
Rebondissement dans l'affaire d'Abdelkader Amrani, qui a tenu en haleine toute la famille sportive du CSC ces dernières semaines. Alors que tout a été ficelé entre le PDG de l'ENTP Brahim Hamoudi et Amrani dimanche, pour reprendre du service à la tête de la barre technique. Amrani s'est même déplacé à Constantine pour reprendre son travail en tant qu'entraîneur en chef après sa démission depuis trois semaines déjà. Mais en raison de la position d'une certaine partie de supporters clubistes, qui a même saisi Tarek Arama en refusant de voir Amrani de retour, tandis que d'autres étaient pour son retour, a poussé l'enfant de Tlemcen à renoncer à revenir. C'est ce qu'il a déclaré ce lundi à la presse: "pour mon intérêt et celui du CSC, je préfère ne pas revenir et ce, pour éviter de semer la zizanie et la division entre les supporters du même club" et de conclure "je remercie les patrons de l'ENTP pour la confiance placée en moi. Je m'excuse et je leur demande pardon, je ne peux pas reprendre du service à la barre technique du CSC. Je souhaite bonne chance à mon successeur et à ce club où j'ai passé des moments inoubliables surtout avec cette consécration en championnat la saison passée". Tarek Arama le manager général du club est appelé à accélérer les négociations avec les coachs ciblés dans le but de trouver un remplaçant à Abdelkader Amrani qui a fait marche arrière ce lundi, en décidant de ne pas revenir.
 
Pin It