Près de 240 nouveaux cas de cancer du sein ont été diagnostiqués depuis le début de l'année en cours au niveau du service de gynécologie obstétrique de l'Etablissement hôspitalo-universitaire (EHU) d'Oran, a-t-on appris du chef de pôle mère-enfant  auprès de cette infrastructure hospitalière. 

"Environ 238 cas de cancer du sein ont été enregistrés de janvier 2019 à ce jour", a indiqué à l'APS, Pr Belkacem Chafi, estimant que ce chiffre est "élevé." Pour lui, un peu plus de 20% des femmes qui parviennent au service de gynécologie obstétrique ne peuvent être opérées car "elles arrivent malheureusement à un stade assez avancé avec des métastases", a noté le responsable. "Ce chiffre est élevé dans la mesure où il s'agit d'un seul service parmi tant d'autres dans la wilaya d'Oran", a-t-il fait savoir précisant que l'Algérie enregistre annuellement entre 3.200 et 4.000 nouveaux cas de cancer du sein. Pour les facteurs de risque, il a cité le facteur héréditaire, le tabac même passif, un régime alimentaire riche en sucre, la pollution ainsi que l'obésité. Sur ce dernier point, Pr Chafi a déclaré que le surpoids et l'obésité augmentent le risque de développer plusieurs cancers courants dont celui du sein, d'où l'importance selon lui de "doubler les actions de sensibilisation à l'encontre des femmes pour les inciter à contrôler leur poids et aller vers le dépistage le plus précocement possible". Selon les statistiques du service de gynécologie obstétrique de l'EHU d'Oran, une centaine de femmes ont été opérées depuis janvier et jusqu'au 9 octobre courant, pour néoplasie du sein.

Pin It