Une convention de partenariat et de coopération pour l'échange d'expériences et d'expertises techniques a été signée, lundi à Alger, entre l'Agence Spatiale Algérienne (ASAL) et la Direction générale de la Sûreté nationale  (DGSN).

La cérémonie de signature a été présidée par le Directeur général (DG) de la Sûreté nationale, le Colonel Mustapha El-Habiri et le président de l'ASAL, Azzedine Oussedik, en présence de cadres de la DGSN, ainsi que de représentants de l'agence. Cette convention a, pour objectifs, de "consolider les domaines de formation et d'instruction, particulièrement en matière d'utilisation de nouvelles technologies et de ses applications, en vue d'assurer un suivi permanent du trafic routier, la poursuite des véhicules suspects et la  vérification de leurs plaques d'immatriculation, sur les routes, en cas de signalements ou d'annonces de vol de véhicule". Dans une allocution, lue en son nom par le Contrôleur de police, Zinedine Maakouf, le Colonel El-Habiri a affirmé que la DGSN "œuvre sans relâche à assurer les techniques et technologies les plus récentes pour contribuer, de manière effective et efficace, à la lutte contre la criminalité. M. El-Habiri a cité, à ce propos, la mise en place d'" une série de mécanismes pratiques reposant sur des méthodes scientifiques développés, à même de permettre à la police de se mettre au diapason de la politique nationale de l'activité spatiale, décidée par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika". "Notre présence aujourd'hui au siège de cette Agence, abritant en son sein des compétences scientifiques intéressées par la recherche et l'innovation, témoigne de notre fierté du progrès fulgurant réalisé par cet établissement et du rôle central et déterminant qu'il joue dans l'accompagnement des secteurs publics, pour davantage d'efficience et un suivi efficace sur le terrain des projets de développement du pays", a ajouté M. El-Habiri. Il a indiqué, en outre, que  la police algérienne "s'emploie toujours à encourager toute initiative scientifique susceptible de contribuer à la promotion de l'action sécuritaire et à l'amélioration de sa performance, à travers le recours aux technologies, dans le respect des lois de la République et des principes généraux des droits de l'Homme".

Pin It