Le Coordonnateur résident du Système des Nations Unies en Algérie, Eric Overvest, a salué dimanche les "avancées" enregistrées par l'Algérie en matière de lutte contre la violence faite aux femmes, notamment grâce à "un cadre légal des plus progressistes dans la région MENA (Moyen-Orient et Afrique du Nord)".

"Je souhaite souligner les avancées enregistrées par l'Algérie en matière de lutte contre la violence faite aux femmes, notamment grâce à un cadre légal des plus progressistes dans la région MENA", a déclaré M. Overvest lors d'une rencontre organisée à l'occasion de la journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes. Il a relevé que l'Algérie "peut se vanter d'avoir un cadre légal, des services sociaux et de santé favorables à l'élimination ou tout au moins à une forte diminution de cette violence multiforme à l'encontre des femmes". M.Overvest a précisé que "ces avancées sont le résultat de la volonté politique du gouvernement qui a mis en place des infrastructures et de ressources financières pour la prise en charge des victimes et le résultat du plaidoyer responsable de la société civile", a-t-il ajouté. D'autre part, Il a indiqué que les chiffres récents à l'échelle mondiale "ont montré qu'une femme et une fille sur cinq, âgées de 15 à 49 ans, ont déclaré avoir été victimes de violences physiques ou sexuelles par un partenaire intime au cours des derniers 12 mois et que 49 pays ne disposent actuellement d'aucune loi protégeant les femmes".

 
 
 
 
 
Pin It