Battus au match aller de la demi-finale de la ligue des champions d'Afrique au Caire sur le score de 2 à 0, l'ESS était dans l'obligation de remonter cette avance de deux buts, mardi soir au stade 8 Mai 45 à Sétif, lors de cette manche retour.

Les gars d'Ain Fouara soutenus par leurs milliers de supporters entassés dans les tribunes du stade, ont dominé les Pharaons d'Al-Ahly du Caire, en se procurant plusieurs occasions de but, mais n’ont pas pu arracher la qualification en finale et ce malgré leur victoire, sur le score de 2 à 1. Jouant en bloc derrière les égyptiens ont beaucoup gêné les poulains de Rachid Taoussi, qui n'ont pas pu arriver à trouver la faille en première mi-temps, et ce, malgré les occasions procurées, par Bouguelmouna, Bakir et surtout par Aiboud qui était seul face au gardien, mais il envoie le cuir en dehors du cadre. L'arbitre de la partie a aussi privé l'ESS d'un penalty valable à la 41' suite à une main d'Ahmed Fathi, comme il a fermé les yeux sur cette action la plus dangereuse du premier half, où Azarou a contrôlé le ballon dans la surface de la main avant de service son équipier qui rate devant un Zeghba qui sauve son équipe d'un but tout fait. Après la pause citron, les Sétifiens sont revenus sur la pelouse, avec la ferme intention de trouver la faille. Djabou, Bouguelmouna et Bakir, mais il y avait toujours un pied, une tête, ou le gardien Chenaoui, qui s’interposait. Au moment où les Sétifiens dominaient, sur une contre attaque, Walid Souleiman prend de vitesse Bedrane et bat tranquillement le gardien Mustapha Zeghba à la 60’. Les coéquipiers de Ferhani ont réussi l’égalisation à la 67’ par l’intermédiaire de Baki d’un tir puissant qui trompe le gardien Chenaoui qui a mal intercepté le ballon. Continuant dans leur pressing, le maestro Djabou prend de vitesse le défenseur axial d’Al-Ahly sert sur un caviar le rentrant Ghacha, qui double la mise à la 71’. Les coéquipiers de Redouani n’ont pas baissé les bras et ont pressé les égyptiens, en se procurant deux autres occasions par les rentrants Ghacha et Banouh, mais le gardien Chenaoui et le défenseur central étaient là pour repousser le cuir et éviter d’encaisser d’autres buts. Sur ce résultat de deux buts à un que s’achève la rencontre, en faveur des Sétifiens qui quittent la compétition la tête haute. Al Ahly rejoint en finale, l’ES Tunis qualifié dans l’après-midi de ce mardi face au club de Premeiro Agosto de l’Angola.

Par Omar Moussi

Pin It