Le carré d’as en ligne de mire--Les yeux seront braqués ce vendredi soir à partir de 20h au stade Mohamed IV à Casablanca, qui abritera le match retour des ¼ de finale de la ligue des champions africaine, entre le WAC et l’ESS.

Les Sétifiens qui ont gagné au match aller au stade 8 Mai 45 sur le score d’un but à zéro sur une réalisation du milieu de terrain ivoirien Isla, se sont déplacés au pays du Royaume Chérifien, avec la nette ambition de valider leur qualification en ½ finale. Une mission qui s’annonce difficile, devant le champion en titre dans cette prestigieuse compétition le Wydad de Casablanca, mais vu le bon état d’esprit qui anime la bande à Rachid Taoussi, tout reste possible. Les coéquipiers du capitaine Abdelmoumène Djabou qui se trouvent au Maroc depuis mercredi, ont effectué deux séances d’entraînement dont la dernière jeudi à l’heure de match. Rachid Taoussi a tous les atouts en sa possession et dispose de 18 joueurs, après le retour de Saâd et de l’attaquant Ghacha. Deux atouts de taille pour l’équipe d’Ain Fouara qui veut arracher le ticket au dernier carré et poursuivre l’aventure jusqu’au sacre final, comme en 2014. Le premier responsable de la barre technique de l’Entente de Sétif, le Marocain Rachid Taoussi estime que : «On s’attend à un match difficile devant une équipe du WAC qui n’est pas à présenter. On a fait l’essentiel au match-aller en gagnant par un but à zéro. Je pense que les joueurs du Wydad vont essayer à tout prix de remonter leur retard d’abord et d’essayer de marquer d’autres buts. Cela dit, on s’est préparés en conséquence » et de conclure « Je pense que mon groupe est prêt pour ce rendez-vous que nous allons aborder avec la ferme intention d’enregistrer un bon résultat et repartir, pourquoi pas, avec le billet de la qualification au dernier carré de la compétition». La bataille tactique sera serrée entre Taoussi et son compatriote Sektioui, et les Sétifiens qui ont un but d’avance, peuvent bien se qualifier, surtout s’ils parviennent à marquer les premiers. Ce qui va mettre les joueurs du Wydad de Casablanca dans une situation difficile, car il leur faudra marquer trois buts pour se qualifier. Un match nul ou une défaite sur le score de 2 à 1 permettra au club cher au boss Hassan Hammar de se frayer une place en demi-finale, de cette ligue des champions africaine.

Par Omar Moussi

Pin It