Le nouveau président de la fédération algérienne d'athlétisme, Yacine Louail, a indiqué juste après son élection, mercredi à Alger, qu'il compte "travailler dur pour promouvoir la discipline", en essayant d'apporter "une touche personnelle" à chacun de ses différents projets de développement.

"Tout d'abord, je tiens à remercier les membres de l'Assemblée pour leur confiance, et je m'engage à travailler sans relâche pour promouvoir la discipline, en y apportant une touche personnelle" a-t-il déclaré à la presse, juste après avoir remporté le suffrage 31-27, contre son unique concurrent, Farid Boukaïs.

Ce dernier avait été élu à la tête de la fédération algérienne d'athlétisme le 8 février, avec 39 voix, contre 33 pour Louail. Mais des membres contestataires avaient signalé des "anomalies" et des "irrégularités", ayant contraint la Commission nationale de suivi du renouvellement des instances sportives après étude dudit recours à invalider les résultats de la première assemblée.

Celle-ci a été donc réorganisée ce mercredi, à la salle des conférences du stade 5-Juillet, et dans des conditions plus drastiques, ayant conduit entre autres à l'exclusion de plusieurs membres parmi ceux qui avaient voté lors de la précédente assemblée.

Une situation qui a énormément pesé dans la balance, au point de changer carrément le cours des choses, puisque cette fois, c'est Louail qui a remporté le scrutin devant Boukaïs, président de la Ligue de Tizi-Ouzou.

Les 62 membres de l'assemblée générale ont également élu le nouveau bureau fédéral, composé de sept membres: Hocine Boukendoul, Tahar Bekhouche, Ferhat Azzam, Laid Bessou, Abdelhamid Houmadi, Messaoud Khelil et Mokhtaria Safi.

Là encore, le changement des conditions de vote a été favorable aux candidats Abdelhamid Houmadi et Messaoud Khelil, qui n'avaient été élus lors de la précédente AGE et qui cette fois ont pris la place de Hamid Rahmouni et Mohamed Toumi.

De son côté, Farid Boukaïs a annoncé qu'il a "pris la décision mûrement réfléchie et irrévocable de ne plus" se "présenter aux élections de la FAA, ni en tant que président, ni en tant que membre du bureau".

Cependant, Boukaïs a insisté sur le fait que "malgré tout" il "reste un homme de terrain" et qu'il continuera à "travailler à la base", avec "l'objectif de développer la discipline au niveau de la Ligue de Tizi-Ouzou". 

Pin It