L’opérateur de téléphonie mobile Djezzy a réagi ce lundi au communiqué rendu public la veille par un de ses concurrents, Ooredoo en l’occurrence, et à travers lequel ce dernier assurait avoir obtenu gain de cause dans le différend commercial qui l’oppose au premier cité au sujet de sa marque «Hayla».

Djezzy tient en effet à apporter ce qu’il considère comme des clarifications à propos de cette affaire et accuse, indirectement, Ooredoo de n’avoir pas dit toute la vérité sur ce dossier. Pour Djezzy, la décision de justice rendue en faveur d’Ooredoo l’est en première instance, donc pas définitive au regard de la loi. L’opérateur dit attendre la notification officielle de la justice afin de faire appel et, promet-il, « démontrer, arguments à l’appui, l’impossibilité d’une quelconque confusion ni dans la terminologie ni dans les caractéristiques de l’offre ». « Toute autre interprétation de la décision de première instance de la justice relèverait d’une tentative de manipulation ou de désinformation de l’opinion publique alors que l’affaire n’est pas définitivement jugée », insiste Djezzy qui rappelle que l’entreprise, détenue à 51% par le Fonds National d’Investissement, « opère dans le strict respect de la réglementation et des lois de la république et a une totale confiance en la justice Algérienne ». A rappeler que suite à une plainte déposée par Ooredoo, la justice a ordonné, en première instance, le retrait définitif de la marque Hayla de Djezzy pour un problème lié à la ressemblance entre deux marques commerciales d’Ooredoo «Hala» et «Haya» et une offre de Djezzy « Hayla ».

K. B.

     

Pin It