Plus de 400.000 produits algériens portent un code barres qui permet de suivre leur traçabilité, allant de la production jusqu'à la commercialisation, a déclaré, mercredi à Alger, le ministre du Commerce, Saïd Djellab.

S'exprimant lors d'une rencontre sur les marques commerciales et le code barres, M. Djellab a précisé que ces produits sont fabriqués par 9.000 sociétés nationales, publiques et privées.

Le ministre a appelé, dans ce cadre, les sociétés algériennes à adhérer à "l'association GS1" qui est chargée depuis 1994 de faire la promotion des produits et prestations en Algérie, conformément aux normes internationales pour tirer profit des avantages du code à barres.

Actuellement, le code barres contient des données qui facilitent la mise en œuvre des projets, permettent de suivre la traçabilité et de lutter contre la fraude et la contrefaçon, a-t-il indiqué, précisant que cela permet aux professionnels algériens de faire la promotion de leurs produits aux plans national et international et accéder à de nouveaux marchés.

Le ministre a mis en exergue l'efficacité de l'un des moyens de suivi de la traçabilité des produits qui permet de stocker et de gérer toutes les informations relatifs au produit.

A cet effet, il a mis l'accent sur l'impératif de mettre en place une stratégie nationale qui serve de feuille de route pour généraliser l'utilisation par tous les opérateurs économiques algériens de ce moyen pour tous les produits algériens de façon à saisir toutes les opportunités qui s'offrent à travers les différents marchés mondiaux.

Pin It