Le ministre de l'Energie, Mohamed Arkab, a affirmé lundi à partir de Chlef, que l’incident relatif au pétrolier algérien qui a été "arraisonné" par les gardes côtes iraniennes alors qu'il traversait le détroit d'Ormuz, n’a eu "aucun impact" sur l’activité commerciale de l’entreprise Sonatrach, concernant notamment le transport des produits pétroliers. 

Interrogé par la presse sur l’impact de cet incident sur l’activité commerciale de la Sonatrach, le ministre, en visite de travail dans la wilaya, a déclaré que l"arraisonnement de ce pétrolier algérien  n’a eu aucune incidence sur l’activité de cette entreprise nationale engagée au titre de contrats internationaux en matière de transport de produits pétroliers", a-t-il souligné."Il s’agit pas plus d’une procédure ordinaire des forces des gardes cotes iraniennes pour vérifier le contenu du pétroler", a ajouté M. Arkab, assurant que les ministères de l’Energie et des Affaires étrangères sont "immédiatement intervenus après l’incident, survenu vendredi dernier.

Pin It