Le ministre de la Poste et des Télécommunications, Brahim Boumzar, a annoncé jeudi à Blida l'achèvement de l'opération d'intégration de la totalité des employés des bureaux postaux du pays, recrutés dans le cadre du Dispositif d'aide à l'insertion professionnelle (DAIP).

"Nous avons achevé l'opération de régularisation de la situation de plus de 8.000 employés recrutés dans le cadre du DAIP, ayant bénéficié de contrats de travail aidés et permanents", a indiqué le ministre dans une déclaration à la presse en marge d'une visite de travail dans la wilaya, à la veille de la célébration de la Journée mondiale de la Poste (9 octobre).

Rappelant que l'opération a été entamée il y a deux ans environ, le premier responsable du secteur a réaffirmé, à ce titre, l'engagement pris par le ministère de tutelle de "régulariser la situation de cette catégorie de travailleurs d'Algérie poste, ayant consentis d'énormes efforts pour servir Algérie-Poste".

Et de relever : "La force de cette entreprise réside dans la ressource humaine formée".

Aussi, M. Boumzar a souligné que Algérie poste, qui "offre un service public d'excellence", compte "s'appuyer à l'avenir sur les idées et innovations des jeunes pour développer et moderniser ses prestations".

Il a cité, à titre d'exemple, une application proposée aujourd'hui par un jeune de la wilaya. L'application permet l'actualisation de la base de données relative aux adresses, considérée comme l'un des plus importants problèmes rencontrés par les facteurs lors de la livraison des colis, à cause des changements d'adresses.

Dans le cadre de l'amélioration des prestations fournies au citoyen, le ministre de la Poste et des Télécommunications a insisté sur "la nécessité de raccorder la totalité des nouveaux pôles urbains au réseau internet", qui est devenu "indispensable pour le citoyen, au même titre que l'eau, l'électricité et le gaz".

Il a appelé, à ce titre, les opérateurs de la téléphonie mobile à "respecter leurs engagements pour servir le citoyen".

"Le manque de couverture dans les villes et les grands pôles urbains est inadmissible", a déploré le ministre, relevant la nécessité d'accorder la "priorité aux établissements éducatifs et sanitaires, en ce qui concerne les raccordements au réseau internet".

Soulignant les efforts considérables consentis par l'Etat pour fournir ce service à tous les citoyens, particulièrement ceux des zones d'ombre, le ministre a déclaré que des préparatifs sont en cours pour le lancement d'un projet pilote, visant à raccorder les régions reculées au réseau internet.

Le projet sera mené en coordination avec l'Agence spatiale algérienne, en mettant à profit les ressources dont dispose l'Algérie en matière de satellite.

Pin It