Les membres de l'Assemblée nationale populaire (APN) ont voté à la majorité pour le maintien de l'article relatif à l’obligation de déclaration de devises pour les voyageurs à un montant de 5.000 euros, comme prévu dans la Loi de finances initiale au lieu de 1.000 euros proposé dans le PLFC 2020.

Lors d'une plénière consacrée à l'adoption du PLFC 2020, les députés ont voté à la majorité pour l'annulation de l'article 45 du PLFC prévoyant la réduction du montant à déclarer par les voyageurs de 5.000 à 1000 euros. Lors de ses délibérations, la Commission a rejeté plusieurs amendements proposés par les députés, dont la suppression de l’article 45 portant révision à la baisse (de 5.000 à 1.000 euros) du montant en devises soumis à la déclaration douanière. Ainsi, la Commission a préféré maintenir cette disposition amendée, soulignant qu'elle "ne visait pas à limiter le montant à détenir par le citoyen en voyage à l’étranger, mais s'inscrivait plutôt dans un contexte international de lutte contre le blanchiment d’argent".

Pour la Commission, l'argument selon lequel les 1.000 euros ne suffiraient pas à couvrir les frais et besoins du citoyen à l’étranger n'est pas valable, la loi autorisant toute personne à ouvrir un compte en devise et à transférer de l'argent dans le cadre de la loi, et même à disposer d'une carte de crédits, selon les explications fournies dans le rapport complémentaire.

Pin It