Le ministre de la Communication, porte-parole du Gouvernement, Ammar Belhimer a publié sur son compte officiel Twitterune déclaration relative à la reprise des chantiers de réforme du secteur de la presse, dès la levée du confinement. En effet, le ministre a expliqué que ces réformes s’inscrivaient dans le cadre des engagements du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune mais aussi dans "le cadre d’une démarche de dialogue participatif ouvert".

La réforme en question propose 10 chantiers dont un a déjà été organisé février dernier et ayant porté sur "la presse électronique". 

Le 1er chantier vise la conciliation de la liberté et de la responsabilité dans la pratique journalistique. Sous le thème "consensus conceptuel pour une pratique sereine de la liberté de la presse", cet atelier jettera la lumière sur la question de "la conciliation de la liberté et de la responsabilité dans la pratique journalistique avec un respect strict de l'éthique professionnelle". Le 2e chantier tend à garantir le droit à l'information dans un cadre pluraliste et la moralisation de la pratique journalistique, conformément aux dispositions générales incriminant les comportements anti-pluralistes, prévus plus précisément dans la loi sur la concurrence et le code pénal.

Le chantier évoquera également la question du monopole, la lutte contre la pensée unilatéraliste-totalitariste d’une part et la lutte contre les risques de l'utilisation des prête-noms d’une autre part.Il s'agit également de la question du vide juridique dont souffre le secteur de la communication nécessitant une révision de "l’organisation de la presse écrite et électronique, l’activité des chaînes de télévision privées, l’organisation des agences de conseil en communication et la régulation de la publicité".

Un chantier sera dédié également à la communication numérique et à la transition définitive vers cette communication, sachant que l’Union internationale des télécommunications (UIT) a fixé au 17 juin 2020 le dernier délai pour converser du système radiophonique analogique au système numérique.

Les participants à d’autres chantiers évoqueront la question de la "Promotion de la formation et la qualification", "l'amélioration de l'image de l'Algérie à l'étranger et la restauration de sa place dans les foras internationaux" et "la codification de la fonction du sondage d'opinions ou l'enquête statistique qui a pour but de donner des indicateurs d’appréciation à un moment précis des opinions, aspirations, perceptions et comportements des citoyens ou d’un échantillon de la société". 

Pin It