Le Conseil des ministres, réuni dimanche, a adopté la stratégie de l'adaptation de la communication gouvernementale à la nouvelle situation que connait le pays au lendemain du Hirak béni du 22 février, et qui vise la consécration de "la communication institutionnelle complémentaire et  l'accompagnement des institutions de l'Etat pour la concrétisation des engagements du Président de la République à travers des plans de communication sectoriels". 

Le ministre de la Communication, Porte-parole du Gouvernement a présenté un exposé, débattu puis adopté lors du Conseil, "sur la stratégie d'adaptation de la communication gouvernementale à la nouvelle situation que connait le pays au lendemain du Hirak béni du 22 février" mettant en avant la nécessité d'une communication institutionnelle complémentaire, la mise en place de structures de veille médiatique efficace et l'accompagnement des institutions de l'Etat pour la concrétisation des engagements du Président de la République à travers des plans de communication sectoriels et la réhabilitation des cellules de communication institutionnelle". L'objectif de la relance de ce secteur est "la mobilisation des médias publics et privés en vue de contribuer au rétablissement de la confiance du citoyen en les institutions de son pays", et "la restructuration de la presse publique à travers une réforme radicale pour en améliorer la performance et la gestion, notamment par la généralisation du numérique via les portails et de la presse sur la toile". L'exposé a également porté, selon le communiqué, sur "la création d'une chaîne parlementaire pour rapprocher le citoyen de l'institution législative et promouvoir la culture de citoyenneté et le civisme".  Suite à cet exposé, le Président Tebboune a mis l'accent sur "l'impératif d'accélérer la régularisation de la situation juridique des chaînes privées pour qu'elles soient en conformité avec la loi sur l'audiovisuel" et de même pour les supports électroniques, insistant sur " le respect de la déontologie". Il a, par la suite, appelé à "tirer profit de la contribution des compétences médiatiques passées par le secteur pour l'enrichissement de la scène médiatique et la formation des jeunes journalistes". M. Tebboune a également "donné des orientations concernant la communication institutionnelle et la presse publique, ordonnant le lancement immédiat d'une chaîne parlementaire, et de penser dés maintenant à une chaîne dédiée aux jeunes", comme indiqué dans le communiqué. A noter que l'exposé présenté par le ministre de la Communication, Porte-parole du Gouvernement, sur la communication gouvernementale et qui a été débattu, mercredi passé, lors de la réunion du Gouvernement, a abordé la problématique "sous différents angles", la présentation s’est attachée à définir le contexte, les principes, les acteurs ainsi que les outils devant être pris en ligne de compte dans la mise en place de la stratégie de communication appelée à accompagner la mise en œuvre du Plan d’action du gouvernement approuvé par le Parlement".

Pin It