La fiscalité pétrolière recouvrée en 2019 a atteint 2.667 milliards (mds) de DA en 2019 alors que le recouvrement de la fiscalité ordinaire a permis d'engranger 3.110 mds de Da, indique le plan d'action du Gouvernement, qui sera présenté ce mardi à l'APN.

 Le recouvrement fiscal global au titre de l'année 2019 a ainsi atteint 5.777 mds de DA. La loi de finances 2019 tablait sur une fiscalité ordinaire de 3.041,42 mds DA et une fiscalité pétrolière de 2.714,47  mds DA. Les recettes collectées au titre de la fiscalité ordinaire en 2019 n'ont couvert les dépenses de fonctionnement qu'à hauteur de 64%, souligne le plan d'action du Gouvernement. Les recettes de la fiscalité pétrolière ont sensiblement chuté ces dernières années à cause de la baisse des prix du baril. Ces recettes étaient de 4.054,349 mds de DA en 2012, rappelle le plan d'action. Le cours moyen du brut algérien, le Sahara Blend, a perdu sept dollars en 2019, s'établissant à 64,49 dollars le baril (contre 71,44 dollars en 2018), en raison du ralentissement de la demande sur les marchés internationaux, notamment sous l'effet de la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis, selon le dernier rapport mensuel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep). La production pétrolière de l'Algérie a atteint 1,023 million de barils par jour (Mbj) en 2019, en légère baisse (-17.000 barils/jour) par rapport la production moyenne de 2018 (1,040 Mbj), selon l'Opep. A fin septembre 2019, le taux de change moyen du DA par rapport au dollar était de 119,2 DA/dollar.

Pin It