Le Général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, Chef d’Etat-Major de l'ANP, a affirmé mardi à Oran que l'armée a conféré au terme accompagnement une "signification correcte" à travers "l’accompagnement sincère" du peuple algérien, soulignant qu'elle a veillé à "satisfaire la majorité de ses revendications".

"Prononcer la parole de vérité à travers l’analyse logique, rationnelle et objective de ce qui se passe dans notre pays et de tous les efforts laborieux consentis au service de l’Algérie, de sa sécurité et de sa stabilité, contribuera à éclairer l’opinion publique nationale sur la vérité du vécu et la réalité des efforts consentis par l’ensemble des institutions de l’Etat, à leur tête l’Armée nationale populaire, qui a conféré à l’expression d’accompagnement toute sa signification, par la sincérité de son accompagnement au peuple algérien et toutes les institutions de l’Etat, et la justice en premier lieu", a-t-il déclaré devant les cadres et les personnels de la  2è région militaire lors d'une visite de travail et d'inspection dans cette Région.

Dans une allocution d'orientation, diffusée via visioconférence à l’ensemble des unités de la région, le Chef d’Etat-Major de l'ANP a assuré que l'armée a "conféré au terme accompagnement la signification correcte" et qu'elle n’en a "pas fait un simple slogan reluisant et creux, mais plutôt un moyen aux objectifs nobles, à travers lequel le peuple algérien ressent qu’il est le centre d’intérêt et d’attention de l’Armée nationale populaire".

A travers ce terme, a-t-il poursuivi, "l’Armée nationale populaire a le sentiment qu’elle est entièrement responsable de permettre à son peuple de surmonter cette phase dans un climat sûr et serein, qu’elle est responsable de garantir le bon fonctionnement de toutes les institutions de l’Etat et qu’elle est entièrement responsable de l’assainissement de notre pays de l’infamie de la corruption et des corrompus, à travers l’accompagnement de la justice, en lui permettant d’exécuter, effectivement et concrètement, ses nobles missions, et de faire rupture avec les pratiques et des comportements du passé qu’imposait la bande à la justice".

Pour Gaïd Salah, "l’affranchissement de la justice des griffes des corrompus et de toutes les formes de diktats, de contraintes et de pressions est un des fruits de l’accompagnement de l’Armée nationale populaire de son peuple, un fruit par lequel le citoyen algérien ressent réellement et non pas théoriquement dans un Etat de droit".

"La justice à laquelle nous tendons, est de permettre à la loi d’être souveraine, d’être le premier et l’ultime critère pour lutter contre toutes les formes de corruption", a-t-il ajouté, soulignant que "les complots et les machinations que nous avons pu désamorcer et avorter sont parmi les plus dangereuses formes de corruption".

Pin It