Le général de corps d’Armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’Armée a affirmé, mercredi à Constantine, que "personne n’a le pouvoir d’interrompre ou d’entraver la marche de l’Algérie et l’empêcher d’atteindre son objectif". 

"Toutefois, l’unique constante et certaine est que l’Algérie sortira de sa crise, et personne, je dis bien personne, n’a le pouvoir d’interrompre ou d’entraver la marche de l’Algérie et l’empêcher d’atteindre son objectif", a-t-il déclaré dans une allocution d’orientation prononcée lors une réunion avec les cadres et les personnels diffusée  à toutes les unités de la 5ème Région via visioconférence, au troisième jour de sa visite dans cette région, indique un communiqué du ministère de la Défense nationale. Il a ajouté: "de cette tribune, je dis que tout ce qui a été réalisé sur le terrain à bien des niveaux et dans plusieurs domaines pour accélérer la résolution de cette crise et la mise en place des conditions idoines pour satisfaire les revendications populaires pressantes, à leur tête l’ouverture du champ au peuple algérien pour accomplir son devoir national envers son pays, en faisant aboutir la démocratie escomptée à travers le choix libre et transparent de l’homme patriotique qu’il faut, fidèle à sa patrie et à son glorieux patrimoine novembriste", précise la même source. Le général de corps d’Armée a présidé une rencontre d’orientation et une séance de travail au siège du commandement de la Région. A l’entame et après la cérémonie d’accueil, le général de corps d’Armée a observé, en compagnie du général-major Amar Athamnia, commandant de la 5ème RM, un moment de recueillement sur l’âme du Chahid "Zighoud Youcef", dont le nom est porté par le siège de la Région, où il a déposé une gerbe de fleurs devant la stèle commémorative et récité la Fatiha sur son âme et sur celles de nos valeureux Chouhada. Ensuite, le général de corps d’Armée a présidé une rencontre d’orientation avec le Commandement, les Etats-Majors et les cadres de la Région ainsi qu’avec les Commandants des Secteurs Opérationnels, les Commandants d’Unités et de structures de formation en sus des représentants des différents services de sécurité. Il a valorisé le riche bilan issu de la tenue du Conseil des ministres en date du 09 septembre 2019, sous la présidence du Chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah: Le général de corps d’Armée a souligné  "que Parmi les plus importantes preuves de la sécurisation du processus des prochaines élections présidentielles et de la garantie de leur bon déroulement, en toute transparence et clarté, à même de permettre au peuple algérien d’exprimer librement ses choix, l’on cite les riches conclusions issues du Conseil des ministres, en date du 09 septembre 2019, sous la présidence du Chef de l’Etat, M. Abdelkader Bensalah, qui a tenu à donner ses instructions pour réunir toutes les conditions à même de préparer convenablement les présidentielles et mettre à disposition tous les moyens pour leur déroulement dans la transparence et l’intégrité". "Il est clair que la création de l’Autorité nationale indépendante chargée des élections ainsi que l’amendement de la loi organique portant sur le régime électoral, ces deux projets de textes à présenter aux deux chambres du Parlement pour étude, discussion et approbation, avant d’être soumis au Conseil Constitutionnel, sont la preuve manifeste de la volonté et la détermination de l’Etat, avec toutes ses institutions, à aller de l’avant afin de mettre en place toutes les conditions pour réussir ce rendez-vous électoral majeur", a-t-il soutenu. Il a relevé que dans ce contexte, "nous considérons que la concrétisation de ces attentes populaires constitue des étapes considérables franchies sur la voie de garantie du bon déroulement de cette importante échéance nationale, conformément aux espérances que le peuple algérien ne cesse de revendiquer leur concrétisation réelle et sur le terrain". Pour lui, "le Conseil des ministres a abordé deux questions importantes: la première concerne l’augmentation de la prime des personnes aux besoins spécifiques de 4.000 à 10.000 Dinars. Une décision judicieuse prise par le Gouvernement concernant cette frange qui permettra d’alléger les charges de la vie et c’est là une autre image reluisante de la prise en charge de l’Etat de cette catégorie de notre peuple". "Quant à la seconde, elle concerne la préparation efficace de la prochaine rentrée universitaire 2019-2020, devant assurer à nos étudiants une rentrée universitaire réussie et prometteuse, leur permettant d’acquérir le savoir, d’élever leur niveau cognitif et scientifique et de mettre les jalons d’un avenir professionnel prometteur, sachant qu’ils représentent les cadres de demain et le potentiel humain du pays, de qui la patrie et le peuple attendent une contribution productive et positive, permettant à l’Algérie un essor qualitatif sur la voie du développement et du progrès", a-t-il dit. "Je tiens également, en cette occasion, à remercier le gouvernement, sous la conduite du Premier ministre Noureddine Bedoui, qui a pu s’acquitter de ses missions dans des conditions difficiles et exceptionnelles et concrétiser de nombreuses réalisations sur le terrain au profit du peuple algérien, et pour prendre en charge les problèmes socio-économiques rencontrés. C’est une vérité que nous disons aujourd’hui sans exagération ni complaisance, partant du principe de dire au fauteur qu’il a mal agit et au bienfaiteur qu’il a bien agit", a indiqué le général de corps d’Armée.


Pin It