Le président du Mouvement El-Islah, Filali Ghouini, a appelé samedi à Alger, à réunir rapidement les conditions politiques et les cadres juridiques pour aller au scrutin présidentiel, dans les plus brefs délais, qualifiant cette échéance d'"impératif national urgent".

 S'exprimant à l'ouverture de la session ordinaire du Bureau national du Mouvement El-Islah, M. Ghouini a mis en avant la nécessité de réunir rapidement les conditions politiques et les cadres juridiques pour aller au scrutin présidentiel, dans les plus brefs délais, estimant que cette échéance était un "impératif national urgent" pour sortir le pays de la situation actuelle. Soulignant l'importance de la création d'une autorité nationale chargée de l'organisation des élections, composée de magistrats, d'avocats et de représentants de la société civile au sens large (associations, personnalités et syndicats), il a précisé que cette Autorité aura pour missions d'organiser, de superviser et de surveiller les élections et d'en annoncer les résultats, le rôle du Conseil constitutionnel se limitant à "la publication d'une déclaration sur la régularité de l'opération électorale".Le Mouvement El-Islah a soumis des propositions d'amendement de certains articles de loi relatif aux élections, notamment "la définition et la consécration du rôle des représentants de candidats en matière de surveillance, pour que ceux-ci soient présents tout au long de l'opération électorale au niveau du bureau, du centre et des commissions électorales communale, de wilaya et nationale", a fait savoir M. Ghouini, faisant état d'autres propositions ayant trait à "l'assouplissement des conditions de candidature" et à "la prise en charge des représentants de candidats" au cours de l'opération électorale".

Pin It