66% des Algériens sont "satisfaits" de l'action du gouvernement, relève un sondage mené par l'université américaine de Princeton auprès d'un échantillon représentatif de 1000 personnes.

Pilotée par le professeur Abdulwahab Kayyali, le sondage qui portait essentiellement sur l'appréciation que font les Algériens de leurs dirigeants, a été effectué pour la première fois par téléphone, entre l'été 2020 et l'hiver 2021.

Le sondage qui portait essentiellement sur l'appréciation que font les algériens de leur gouvernement a donné des résultats qui "confortent largement l'exécutif".

Dans le détail, le sondage de l'université américaine de Princeton rapporte que la même proportion, soit 66% des Algériens, est également satisfaite de la gestion de la crise sanitaire, liée à la pandémie du nouveau Coronavirus (Covid-19) par les autorités du pays, et plus de 50% croient en les chiffres relatifs à la situation pandémique nationale communiqués quotidiennement par le Comité scientifique de suivi de l'évolution de la pandémie du Coronavirus, relevant du ministère de la Santé.

La confiance des Algériens à l'endroit de l'action du gouvernement comprend aussi la lutte contre la corruption.

Selon ce sondage, dont les résultats ont été rendus publics dimanche par le quotidien francophone l'Expression, "l'écrasante majorité des Algériens estime que la corruption est répandue dans les appareils de l'Etat et accorde à l'Exécutif le préjugé positif du combat qu'il mène contre le fléau".

Sur un autre plan, 74% des sondés affirment que leurs droits civils sont garanties, 69% trouvent que les médias sont libres de critiquer régulièrement l'action du gouvernement, sans aucune conséquence notable, et 49% des sondés considèrent la situation économique du pays comme "positive".

Les algériens ne semblent pas prêter attention aux discours pessimistes surtout ceux qui foisonnent sur les réseaux sociaux, selon le sondage.

Pin It