Le secrétaire général du Rassemblement national démocratique (RND), Tayeb Zitouni, a estimé, mercredi à Médéa, que "l'approbation par le peuple de la nouvelle constitution constituera un nouveau démarrage pour le pays et une étape charnière dans son histoire".

S’exprimant à l’occasion d’une rencontre de proximité, organisée à la salle OMS "Imam Ilyes" de Médéa, le SG du RND a indiqué que le vote par un "Oui " lors du référendum du 1 novembre, sera "synonyme d’un nouveau démarrage pour l’Algérie" et représente, à bien des égards, "une étape charnière dans l’histoire de notre pays", affirmant que la nouvelle constitution va permettre de "consolider le principe d’Etat de droit et renforcer les institutions de l’Etat".

Tayeb Zitouni a plaidé, d’autre part, pour une refonte des codes de wilaya et des communes, soulignant qu’une meilleure définition du rôle de la commune, le renforcement des prérogatives dévolues aux assemblées élues et l’implication directe du citoyen dans la gestion des affaires de la commune contribueront à résoudre les problèmes de développement local et participer à l’essor économique de nos collectivités".

L’édification d’un Etat fort "ne peut se réaliser sans partis politiques forts et structurés", a ajouté le SG du Rassemblement national démocratique, tout en considérant que "l’activité associative ne peut se substituer au travail et l’engagement sur le terrain des formations politiques".

Pin It