Le ministère de la justice n’a pas lésiné sur les moyens logistiques pour un bon déroulement de ce procès sensible et important durant cette période de propagation de la pandémie du COVID 19.

Une véritable stratégie organisationnelle a été mise en œuvre par le tribunal de Boumerdes ou s’est déroulé mardi le procès de l’Ex-DGSN, Abdelghani Hamel. Pour sa première journée, le procès s’est déroulé conformément aux orientations des pouvoirs publics en matière de sécurité sanitaire afin de lutter contre la propagation du COVID 19.

Le personnel du tribunal de Boumerdes a été mobilisé des jours durant afin de mettre en place un dispositif sécuritaire sanitaire répondant aux normes de protection des citoyens présents lors de ce procès. Ce dispositif particulier a permis de mettre à l’aise, l’ensemble des présents dans la salle correctionnelle, magistrats, avocats, accusés, témoins, journalistes, les éléments des services de sécurité, personnel médical...

En effet, pour faire face à la propagation du virus Covid-19, les tribunaux nécessitent une organisation particulière et adéquate à la nature de chaque procès.

Le parquet général de Boumerdes semble réussir sa mission logistique et organisationnelle en appliquant strictement les orientations du ministère de la Justice ainsi que consignes de sécurité sanitaire adoptées par le comité scientifique de lutte contre Le Covid 19. S'agissant justement de la pandémie du COVID 19, la présidente de l’audience le représentant du ministère public ont assuré que «toutes les mesures préventives et les règles . A. Timizar

Pin It