Le rapporteur du comité d'experts chargé de formuler des propositions pour la révision de la Constitution, Walid Laggoune a affirmé, mardi à Alger, que le comité qui "n'est pas une assemblée constituante", jouit de "la liberté d'appréciation" que lui a accordée le Président de la République concernant les propositions visant à améliorer la Constitution.

Dans une déclaration à la presse, à l'issue de l'installation du comité d'experts au siège de la Présidence, M. Laggoune a indiqué que "le comité entamera ses travaux sans délais, dès la réception par les membres de la lettre de mission fixée par le Président de la République". Et d'ajouter: "le Président Tebboune nous a accordé la liberté d'appréciation en ce qui concerne les propositions visant à améliorer la Constitution dans la forme et le fond". "Il ne s'agit pas d'une assemblée constituante, mais d'un comité d'experts qui aura à formuler des propositions jugées adéquates pour soutenir, consolider et asseoir les principes fondamentaux de l'Etat de droit", a soutenu M. Laggoune, soulignant que "le travail du comité sera axé sur les principes fondamentaux existants déjà dans les précédentes Constitutions, mais nécessitant un examen minutieux et une codification, voire la mise en place des outils nécessaires à leur application".

Pin It