Le ministre de la Communication, Porte-parole du Gouvernement, ministre de la Culture par intérim, Hassane Rabehi, a estimé, samedi à Alger, que la résolution du Parlement européen (PE) sur " la situation des libertés en Algérie", a "démasqué ce groupuscule de parlementaires qui guette l'Algérie, vise à semer la zizanie et à perturber la présidentielle du 12 décembre prochain". 

S'exprimant lors de sa participation à une opération de reboisement au parc des Grands Vents de Dely Ibrahim, avec la participation de la ministre de l'Environnement et des Energies renouvelables, Zerouati Fatma-Zohra et de l'ambassadeur chinois à Alger, le ministre a estimé que la Résolution du PE "a démasqué ce groupuscule de parlementaires qui guette l'Algérie, vise à semer la zizanie et à perturber la présidentielle du 12 décembre prochain, une présidentielle à laquelle le peuple algérien adhère positivement". A ce propos, M. Rabehi a souligné que "le peuple algérien a pris conscience des complots ourdis et il est déterminé à y faire face (...) à travers sa participation à l'élection prévue le 12 décembre prochain". "En consécration du principe de non-ingérence dans les affaires internes d'autrui, puisé des principes de la Charte des Nations unies que tout un chacun doit respecter, l'Algérie n'accepte guère l'immixtion des autres dans ses affaires intérieures, car étant un principe immuable dans sa politique, inspiré de sa glorieuse histoire et sa lutte politique", a-t-il ajouté, indiquant que le timing du vote de cette résolution "n'est pas fortuit" et que ce groupuscule de parlementaires européens n'égale en rien le nombre considérable d'amis de l'Algérie, en Europe et de par le monde".

Pin It