Le Général de Corps d'Armée, Ahmed Gaïd Salah, Vice-ministre de la Défense Nationale, Chef d'Etat-Major de l'Armée Nationale populaire a estimé très importante la mobilisation et la détermination des enfants de l'Algérie pour la tenue de l’élection présidentielle. Lors de la cérémonie de remise du Prix de l'Armée Nationale Populaire pour la meilleure œuvre scientifique, culturelle et médiatique au titre de l'année 2019, le Général de Corps d’Armée a dira : «Comme vous le savez tous, le Haut Commandement de l'Armée Nationale Populaire maintient des positions constantes et sincères envers la Patrie et le Peuple depuis le début de la crise, en passant par toutes ses phases jusqu'à ce jour.

Cette constance dans l'opinion et dans la position émane de la constance du principe national qu'adopte l'institution militaire et qui vise fondamentalement à prendre en considération les revendications du peuple et ses aspirations légitimes, lors du processus consistant à trouver les solutions constitutionnelles à cette crise politique. Tous les efforts qu'a consentis l'institution militaire jusque là, sont des efforts qui respectent essentiellement l'intérêt suprême de la patrie. Cet intérêt suprême qui requiert nécessairement la fédération des efforts de tous les hommes de bonne volonté parmi les enfants de l'Algérie et la mobilisation de leurs déterminations afin de préparer de manière effective et sérieuse la tenue des prochaines élections présidentielles, dans les plus brefs délais, à travers l'adoption de la voie du dialogue national serein et constructif auquel ont fait appel les bonnes initiatives avec leurs contenus réalistes et raisonnables.  C'est dans ce contexte que s'inscrit l'approche raisonnable et sensée contenue dans le dernier message du Chef de l'Etat, concernant l'effort à consentir afin de sortir le pays de sa crise actuelle. Autant que nous encourageons et soutenons son contenu, nous considérons sa démarche comme une des étapes importantes à franchir sur la voie de la résolution appropriée de cette crise politique que traverse le pays. Nous considérons, au sein de l'Armée Nationale Populaire, que les prochaines élections présidentielles sont le premier fruit constitutionnel et légal de ces solutions. Nous considérons également qu'elles renferment ce qui nous permettra de poursuivre les avancées vers l'instauration des assises d'un Etat de droit où prévaudra le progrès économique, la prospérité sociale et la cohésion sociétale, et où règnera la sécurité et la stabilité. Ces présidentielles que nous considérons réellement comme la clé pour accéder à l'édification d'un Etat fort avec des fondements sains et solides. Un Etat que le Commandement de l'Armée Nationale Populaire œuvre résolument à atteindre dans des conditions de sécurité et de stabilité, en dépit des embûches que sèment sur son chemin certains de ceux qui répugnent le bon déroulement de ce processus constitutionnel judicieux, à l'instar des slogans mensongers, aux intentions et objectifs démasqués comme réclamer un Etat civil et non militaire. Ce sont là des idées empoisonnées qui leur ont été dictées par des cercles hostiles à l'Algérie et à ses institutions constitutionnelles. Des cercles qui vouent une haine inavouée envers l'Armée Nationale Populaire, digne héritière de l'Armée de Libération Nationale, et envers son Commandement national qui a prouvé par la parole puis par les actes qu'il demeure au service de la ligne de conduite nationale du peuple algérien et qu'il nourrit un dévouement inébranlable au serment qu'il a fait devant Allah, le peuple et l'histoire. Tenir cet engagement sincère commence à effrayer les supplétifs et les inféodés de la bande, au point où ils ont commencé à mener des campagnes aux objectifs bien connus, pour remettre en cause toute action qu'entreprend l'institution militaire et son Commandement novembriste, ainsi que tout effort que consent chaque fils dévoué à cette patrie. Pour ce faire, ils ont adopté la voie des appels directs au rejet de toute action qui peut concourir à résoudre la crise, croyant qu'ils pourront échapper à l'emprise de la justice. Toutefois, nous leur adressons une sérieuse mise en garde, que l'Algérie est plus chère et plus précieuse pour qu'elle soit, elle et son peuple, victimes de ces traitres qui ont vendu leur âme et conscience et sont devenus des outils manipulables voire dangereux entre les mains de ces cercles hostiles à notre pays. »

Pin It