Mardi, 14 Mai 2019, les étudiants sont sortis encore pour réaffirmer leur position et leur attachement quant aux revendications populaires.

C’est le deuxième marche d’un deuxième mardi de ramadhan et ils sont des milliers d’étudiants qui ont rejoint le mouvement populaire pour un changement radical du système en place et le départ inconditionnel de toutes les figures connues sous l’air Bouteflika. Malgré le jeûne et de la chaleur de ce mardi, les étudiants manifestants se sont rassemblés dès le matin au niveau de la Grande poste ainsi que le boulevard Zighout Youcef, avant d’arpenter l’avenue qui mène directement vers le siège de l'Assemblée populaire nationale (APN), brandissant des banderoles, réclamant le départ des résidus du régime et exprimant le rejet de la Présidentielle du 4 juillet. Devant l’APN, les étudiants ont scandé des slogans appelant à la dissolution du Parlement et du parti du Front de libération nationale (FLN), ainsi qu'à l'application de l'article 7 de la Constitution, stipulant que le peuple est la source de tout pouvoir. Même constat dans d’autres villes du pays ou des milliers d'étudiants ont rejoint les manifestations populaires pour exiger une rupture radicale avec le système et réclamé une transition démocratique pour l'avènement d'une deuxième République et une assemblée constituante souveraine.

Pin It