Le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du Territoire, Noureddine Bedoui a appelé, jeudi à Alger, les élus locaux à "s'affranchir de la gestion bureaucratique et à sortir de leurs bureaux pour aller à la rencontre des citoyens" et les associer aux affaires de leur commune.

"Les élus locaux sont appelés à s'affranchir de la gestion administrative bureaucratique et à sortir des assemblées élues et des administrations pour aller à la rencontre des citoyens, échanger avec eux et les associer aux actions qui les concernent, notamment en ce qui concerne les structures publiques de proximité", a précisé M. Bedoui qui a présidé la célébration, sous le haut patronage du président de la République, de la journée nationale de la Commune au siège de la wilaya, sous le thème de "la commune au cœur des mutations", en présence de la ministre de l'Environnement et des Energies renouvelables, Fatima Zohra Zerouati, le Wali d'Alger, Abdelkader Zoukh, des élus locaux et de membres du Parlement. Exhortant ces responsables à "être plus proches du citoyen, à le défendre, à le respecter et à lui ouvrir leurs portes pour une relation qui dépasse le cadre conjoncturel", le ministre de l'Intérieur a soutenu que "la participation citoyenne est une école qui doit donner lieu à une génération de reconnaissance non de déni, une génération qui donne plus qu'elle ne demande". "Les Collectivités locales sont le prolongement naturel des institutions constitutionnelles de l'Etat, un rempart contre lequel s'échouent toutes les vaines tentatives de faire basculer dans le doute, le discrédit et l'aventurisme les aspirations du peuple et d'instrumentaliser ses peines", a affirmé M. Bedoui appelant, dans ce sens, les élus à "l'adhésion autour des institutions de l'Etat, qui sont la soupape de sécurité de cette patrie et à faire barrage à toute atteinte à sa légitimité et représentativité et à toute menace de son unité et sa pérennité".

Pin It