L’image contient peut-être : 1 personne

Dans cette interview accordée à France football, l’international algérien Rabah Madjer a manifesté son souhait de voir les deux internationaux algériens en l’occurrence Mahrez et Brahimi faire la différence lors de la prochaine Coup d’Afrique des Nations.

Il y a plus de 32 ans, le 27 mai 1987 à Vienne, Rabah Madjer devenait le premier Africain à brandir la Coupe aux grandes oreilles. L'Algérien est aussi à l'honneur dans le hors-série de FF consacré à l'Afrique, où il figure parmi les plus grandes légendes du continent. L'homme à la célèbre talonnade nous a livré sa première réaction.

A quelques jours de l'ouverture de la CAN, France Football a consacré un hors-série à l'Afrique. On y retrouve notamment une interview de vous datant de 1987. Hâte de vous (re) lire ?
R. MADJER: On ne nous oublie pas. C'est quelque chose qui me touche. L'Afrique mérite cette considération, et France Football a toujours été un précieux soutien. A mon époque, il y avait eu ce Ballon d'Or Africain FF que j'ai remporté en 1987.

Vous finissez sixième de ce top 30. Estimez-vous que c'est votre juste place ?

R. MADJER: Ce n'est pas à moi de le dire. J'ai arrêté au début des années 90, et pourtant je suis sixième avec tous les joueurs qui sont passés. J'ai tout donné pendant ma carrière. Il y a cette talonnade que vous connaissez, mais il y a eu cette CAN que j'ai remportée avec l'Algérie. On ne pourra jamais m'enlever ça.
«George Weah est un joueur fantastique, qui a un destin hors du commun».
George Weah a été sacré meilleur joueur africain de l'histoire par les jurés de FF. Qu'en pensez-vous ?
R. MADJER: Je crois que c'est amplement mérité. Il a touché le graal en remportant le Ballon d'Or FF 1995. C'est un joueur fantastique, qui a un destin hors du commun. J'ai aussi beaucoup d'affection pour Abedi Pelé et Roger Milla que j'ai croisés lors de ma carrière.

Que devenez-vous depuis votre départ (fin juin 2018) de la sélection algérienne ?
R. MADJER: J'ai pris du recul. Cela a été une séquence un peu difficile sur la fin. Je me repose, et je m'occupe de ma famille. Je suis entre l'Algérie et le Qatar. Dans les jours à venir, je pars au Caire, je suis invité à la CAN par la CAF avec quelques autres anciens grands joueurs. Je vais suivre comme toujours l'équipe d'Algérie en espérant que des joueurs comme Yacine Brahimi ou Riyad Mahrez soient au rendez-vous. Ils sont très talentueux.

Avec quel grand joueur africain auriez-vous aimé jouer ?
R. MADJER: J'ai joué en Europe, j'ai eu la chance de jouer avec de grands joueurs. Je pense surtout que j'ai eu de la chance d'évoluer dans une équipe algérienne incroyable avec Salah Assad ou Djamel Menad. Il y a aussi Lakhdar Belloumi qui méritait mieux que cette 22e place dans votre classement».
Par Nabil Djellit

Pin It