Le Front des forces socialistes (FFS), a insisté vendredi à Tizi-Ouzou sur la nécessité de reconstruire un consensus national pour aller à une Assemblée constituante.

S’exprimant lors d’une rencontre avec la population organisée à la bibliothèque communale de Tizi-Rached dans le cadre de la célébration du 64ème anniversaire du déclenchement de la Révolution le 1er novembre 1954, le premier secrétaire national de ce parti, Mohamed Hadj Djilani, à indiqué qu’il était "temps de conjuguer les efforts pour réaliser ce consensus national, tel que souligné dans la proclamation du 1er novembre 1954". M. Hadj Djilani a expliqué que ce consensus sera fondé sur la démocratie, la citoyenneté, le développement durable et la justice sociale", un consensus a-t-il ajouté qui consacrera notamment "l’Etat de droit, le pluralisme syndical et les libertés individuelles". Abordant la situation économique du pays, ce même responsable politique, a indiqué que le climat économique, marqué par une crise ne permettant pas, en l’absence d’une stratégie économique à moyen et long terme, d’envisager un avenir prospère. De son coté le coordinateur de l’Instance présidentielle du FFS, Ali Laskri, a souligné l’importance de s’organiser pour réhabiliter le politique. C’est dans ce cadre a-t-il ajouté que son parti a demandé a ses parlementaires d’être "plus présent" sur le terrain, a travers tout le territoire national afin d’écouter les citoyens et être à leur côté.

Pin It