Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia a déclaré à Paris que «la Première Guerre mondiale a coûté des dizaines de milliers de morts au peuple algérien».

Il a rappelé dans sont allocution à l’occasion de sa participation au Forum sur la paix, qui se tient dans le cadre des activités de commémoration du centenaire de l'armistice de la première guerre mondiale, que «la Première Guerre mondiale a couté au peuple algérien, alors colonisé, des dizaines de milliers de morts».  Saisissant cette occasion, Ahmed Ouyahia dira «Je m'incline ici à leur mémoire, ainsi qu'à la mémoire de toutes les victimes de ce conflits». Tout en saluant l’initiative de la France d’avoir convié ce Forum sur la paix, M. Ouyahia a souligné qu'"il n'est de moment plus propice que ce jour commémoratif pour réfléchir encore ensemble aux voies et moyens de prévenir les guerres et les conflits". M.Ouyahia a, par ailleurs, rappelé "le combat glorieux du peuple algérien qui a subi les horreurs de la guerre pour recouvrer son indépendance, au prix d'un (01) million et demi de martyrs, de millions de victimes et de déplacés, et de lourdes destructions". Dans le même sillage, il a également rappelé la lutte du peuple algérien contre le terrorisme avec comme conséquence des dizaines de milliers de victimes et des milliards de dollars de pertes. "Elle a surmonté cette tragédie nationale, grâce aux sacrifices de son peuple, mais aussi grâce à la politique lucide de paix et de réconciliation nationale promue par le Président Abdelaziz Bouteflika et consacrée par la Nation souveraine", a-t-il ajouté. M.Ouyahia a abordé la contribution de l'Algérie, à travers ses médiations sollicitées, au dénouement de conflits et de crises, au Liban au Moyen-Orient, dans la corne de l'Afrique entre l'Erythrée et l'Ethiopie, ainsi qu'au Sahel et notamment au Mali.

 

Pin It