Le Premier secrétaire du Front des forces socialistes (FFS), Mohamed Hadj Djilani, a indiqué samedi à Alger que son parti politique est "déterminé" à lutter pour la concrétisation de la prospérité économique. Intervenant lors des assises sociales qu'organise le parti sous le thème "l'Etat social démocratique, promesse du 1er Novembre 1954",  M. Hadj Djilani a déclaré que "le FFS est déterminé à lutter au côté des Algériens pour la réalisation de leur prospérité économique, et construire avec eux le progrès social, loin des politiques conjoncturelles, mais dans la cohérence, la transparence et la solidarité nationale".

 Il a ajouté que la politique sociale de l'Etat "n'est pas conçue pour assurer un progrès social, elle se caractérise par une couverture sanitaire catastrophique, une sécurité sociale désastreuse et une politique d'emploi obsolète et dépassée". De son coté, le membre de l'instance présidentielle du FFS, Mohand Amokrane Cherifi, qui a présidé les travaux des Assises, a souligné que cette rencontre "se tient dans un contexte nationale, régional et international qui menace le présent et l'avenir des citoyens qui vivent au quotidien les conséquences des politiques de prédation des pays développés et des guerres régionales menées par procuration à nos frontières pour l'accaparement de matières premières ou la captation demarchés".  Il a ajouté que la tenue annuelle des Assises sociales vise à "faire un point de situation des progrès réalisés, convenir des nouveaux défis à relever, visant à établir les bases consensuelles d'une alternative démocratique économique et sociale".  Plusieurs thématiques ont été abordées à l'occasion de ces Assises auxquelles prennent part des universitaires et des représentants de syndicats autonomes. La première thématique réservée à la question du "renforcement de la protection sociale, base de l'Etat social promesse du 1er Novembre 1954", a été animée par Nourdine Bouderba, expert en relations sociales, alors que la seconde thématique intitulée "le diagnostic du système de santé", a été animée par  Chioukh Sofiane, professeur, chef de service de réanimation au Centre hospitalo-universitaire (CHU) de Constantine et par ailleurs membre de l'instance présidentielle du FFS, ainsi que par le président du Syndicat national des praticiens de la santé publique (SNPSP), Lyes Merabet.  Au programme de cette rencontre figurent également une conférence sur "la fin de la culture rentière de l'économie nationale pour assurer le progrès social" du professeur en économie, Amor Khelif et une autre conférence sur "les économies d'énergie, l'efficacité énergétique et les énergies renouvelables pour mieux répondre aux besoins des citoyens", donnée par l'expert en économie d'énergie, Kamel Aït Cherif.

 

 

Pin It