La France officielle décide d’ouvrir le dossier des disparus durant la guerre de la révolution algérienne. En tout c’est ce qui ressort d’un communiqué de l’Elysée qui a précisé qu’Emmanuel Macron a décidé qu’il était temps que la Nation accomplisse un travail de vérité” sur la disparition de Maurice Audin.

En effet, après des années de tergiversations, la France de Macron, semble prendre les devants afin de dissiper les doutes sur la mort de militants et patriotes, ainsi que de moudjahid lors de la guerre de libération et dont les corps n’ont jamais été divulgués. C’est ainsi que le président français, Macron va incessamment rendre visite à la veuve de Maurice Audin, militant communiste engagé dans la révolution algérienne, qui avait été arrêté et torturée à mort en juin1957. Le président français s’attèlera à  demander l’ouverture des archives  de la révolution algérienne. Les dits archives déclassifiées  concerneront aussi les disparus de la guerre d’Algérie. Tout en appelant les acteurs de l’époque à s’exprimer au nom du devoir de vérité. Par ailleurs, la demande officielle de l’Algérie à la France de restituer les crânes des résistants algériens du XIXe siècle et les archives de 1930 à 1962 et la disposition de la France de la satisfaire ne constituera nul doute une véritable avancée dans la coopération mémorielle entre les deux pays. Les disparus dont les corps n’ont jamais été restitués sont aussi un dossier lancinant. H.S.

Pin It