La présidente du parti Tajamoue Amal El Djazair (TAJ), Fatima-Zohra Zerouati, a estimé samedi à Ghardaïa, que le projet de d'amendement de la Constitution proposé au référendum le 1er novembre prochain, "corrigera les déviations commises dans le passé''.

Plaidant devant ses militants en faveur du projet d'amendement de la Constitution, la présidente de TAJ a appelé les citoyens à voter "oui" le 1er  novembre prochain, affirmant que "le référendum est un acte de citoyenneté et civilisationnel".

"Les amendements, qui ont été élaborés après débats et concertation, consolident l'unité nationale tout en renforçant la stabilité de l'Algérie'', a-t-elle ajouté.

Mme Zerouati a exhorté dans ce contexte toutes les franges de la société à "contribuer au succès de ce rendez-vous électoral et à participer massivement pour hisser l'Algérie au rang des grands pays en termes de développement et de modernisation".

"L'amendement de la Constitution permet à notre pays de rectifier les dysfonctionnements du passé en toute sécurité ", a indiqué la responsable de TAJ, précisant que le projet d'amendement constitutionnel "apporte de nombreuses garanties et comporte des instruments à même de combattre la corruption par la force de la loi".

Mme Zerouati a ajouté que ce document "garantit l'édification d'un Etat de droit moderne avec des institutions solides et fortes''.

''L'Algérie a besoin de tous ses enfants pour son édification sur les bases de respects d'autrui et de compétence'', a-t-elle souligné.

Pin It