L'Algérie abrite la première réunion des chefs de bureaux de liaison nationaux relevant du Mécanisme de coopération policière de l'Union Africaine (Afripol) en coordination avec la Commission de l'Union africaine et la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN).

 Cette rencontre se déroule en présence de représentants de l'Organisation internationale de police criminelle (Interpol), de la Commission de la paix et la sécurité de l'UA et ses experts du Centre Africain d’Etudes et de Recherche sur le Terrorisme (CAERT) et de l'Interpol, a indiqué, mercredi, un communiqué de la DGSN. Le Directeur général de la Sûreté nationale, et président en exercice d'Afripol, Khelifa Ounissi a présidé, mardi, l'ouverture officielle de cette rencontre, première du genre, à laquelle prennent part les représentants de 45 pays membres de l'UA. Après avoir souhaité la bienvenue aux participants, il a rappelé les axes de la réunion et les missions et les responsabilités des chefs de bureaux de liaison nationaux d'Afripol, soulignant que cette rencontre "est une occasion pour échanger les expériences en matière de gestion des bureaux nationaux et tirer profit des expériences des organisations policières internationales participantes". Après avoir mis en avant l'impératif d'intensifier les efforts pour lutter contre toutes les formes de criminalité transfrontalières et les nouvelles formes de criminalité", il précisé que cet objectif "exige un plus haut niveau de coopération pour faire face aux défis sécuritaires actuels et renforcer les liens de coopération entre les différents organes de police en Afrique".

Cette rencontre constitue "une concrétisation réelle des axes du plan général de fonctionnement d'Afripol (2020 -2024), adopté lors de la 3ème session de l'Assemblée générale, tenue en Algérie les 02 et 03 octobre 2019, a déclaré le DGSN.

Pin It