Le ministre de la Justice, Garde des Seaux, Belkacem Zeghmati a annoncé, dimanche à Alger, l'ouverture prochaine, d'un concours pour le recrutement de 274 magistrats, mettant l'accent sur l'impérative révision du système de formation de ce corps, au regard de la sensibilité des missions qui lui sont confiés.

 Répondant aux préoccupations des députés concernant le projet de loi modifiant le Code de procédure pénale, le ministre a fait état de l'ouverture "prochaine" d'un concours pour le recrutement de 274 magistrats, soulignant l'impérative révision progressive du système de formation, au regard des missions sensibles confiées au magistrat."Nous avons une expérience amère sur ce sujet, car la mission du magistrat est délicate et sensible et ne se limite pas seulement aux informations juridiques", a-t-il indiqué, ajoutant que le magistrat n'est pas un fonctionnaire ordinaire d'où la nécessité d'accorder un intérêt particulière à sa formation. Il a estimé dans ce contexte que la formation de quelque 416 magistrats en trois années seulement, était "inconcevable et ne relève pas de sérieux", M. Zeghmati a affirmé que la magistrature avant qu'elle ne soit une connaissance des lois, est " une question de morale et d'une éducation riche et aussi de moyens". Rejetant les accusations portées contre les magistrats dénigrant leurs compétences, le ministre a indiqué que "c'est nous qui leur avons accordés l'opportunité de le faire".

Pin It