Par : A.MI.

Avec une enveloppe financière de près de 135 milliards de dollars, le secteur des Travaux publics et des Transports a eu la part du lion. Selon  le ministre des Travaux publics et des Transports, Abdelghani Zaalane qui s’exprimait samedi à Alger, à l'occasion du lancement d'un portail électronique pour le service public dans son secteur mis en place au profit des citoyens, des professionnels et des différents opérateurs, a affirmé que cette enveloppe avait été consacrée pour son secteur dans le cadre des différent programmes quinquennaux initiés par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika.

Ces investissements ont permis la réalisation d'un réseau routier, la modernisation des ports et aéroports, métro, tramway et le réseau ferroviaire qui ne dépassait pas les 1.000 km en 2000. Ce dernier atteint aujourd'hui  4.200 Km et ira jusqu'à 6.300 Km à l'horizon 2022. En effet, des réalisations gigantesques ont été enregistré dans ce secteur depuis ces deux dernières années. M. Abdelghani Zaalane souligne que «l'objectif escompté à travers la réalisation d'un réseau ferroviaire est d'atteindre à l'horizon 2020-2022 une capacité de transport de 17 millions de tonnes de marchandise et 60 millions de voyageurs par année». S'agissant du réseau routier, l'accent a été mis sur la dimension sociale à travers le désenclavement des habitants des régions montagneuses ainsi que sur la dimension économique du pays. Dans toute l’objectivité requise et à sa juste valeur, le ministre plébiscite les investissements réalisé dans son secteur en indiquant que l’Algérie compte aujourd’hui  «36 aéroports , les grandes villes ont vu la réception de nouvelles aérogares internationales à l'image de celle d'Alger dont la réception aura lieu fin 2018 avec une capacité de 10 millions de passagers par année, outre les 6 millions passagers de l'ancien aéroport. Quant à l'aéroport d'Oran, il sera mis en service début 2019». Le ministre continu son plébiscite pour indiquer que «le nombre de ports en Algérie a augmenté de 28 en 1999 à 48 actuellement, mettant en avant le rôle actif de ces structures en matière d'exportation des produits algériens dont le ciment, le fer, le phosphate et les produits agricoles et alimentaires».

Il a fait état, dans ce cadre, des travaux d'expansion des ports de Djendjen (Jijel), Oran et Alger, affirmant que le pays misait sur les moyens de transports modernes et sur la numérisation du secteur. Le ministre a par ailleurs fait état de la réception prochaine de plusieurs projets du secteur des transports et des Travaux publics qui constitue, dira-t-il,  «le carburant"» de l'économie nationale à travers la mise en place d'infrastructures de base en vue d'impulser l'activité économique. 

 

Pin It