Un volume global de pas moins de 80.000 tonnes de pomme de terre est programmé au stockage à l'échelle nationale dans l'objectif de réguler ses prix et d'assurer sa disponibilité durant les prochains mois, a-t-on appris à Boumerdes, auprès de la direction central de la régulation et du développement des productions agricoles près le ministère de l'Agriculture, du développement rural et de la peche.

Sur ce volume de pomme de terre d'arrière saison ciblé, il a été stocké, à ce jour, plus de 10.000 tonnes à l'échelle nationale, a indiqué le directeur central de la régulation et du developpement des productions agricoles, Mohamed Kerrroubi, dans une déclaration à l'Aps, en marge d'un visite de travail effectuée en début de semaine à Boumerdes par le ministre de l'Agriculture, du développement rural et de la peche, Abdelkader Bouazghi. L'opération a pour objectif principal "d'éviter une raréfaction ou un manque de ce produit de consommation vital durant les mois de février et mars prochains, voire tout au long des mois de cette année", a-t-il expliqué. Ce programme de stockage, récemment réactivé par le ministère de tutelle, vise également, selon le meme responsable, la résorption du surplus de production, au meme titre que du volume de pomme de terre déstocké et injecté sur les marchés actuellement (estimé à plus de 100.000 tonnes) . "Le déstockage de cette quantité de pomme de terre a négativement impacté sur les prix de la pomme de terre, qui ont considérablement baissé, et de ce fait sont à l'origine d'importantes pertes subies par les producteurs et les agriculteurs", a relevé le meme responsable. Sur un autre plan, M. Kherroubi a fait part d'une production prévisionnelle de 18 millions de tonnes de pomme de terre d'arrière saison attendue, à l'échelle nationale, sur une superficie ciblée de 60.000 ha.

Pin It