La sécurisation des régions frontalières et le développement des infrastructures de base dans ces régions ont été au centre d’une visite ministérielle de trois jours dans la wilaya de Tamanrasset, entamée samedi à partir de la collectivité de Tin-Zaouatine.

‘‘La sécurisation des zones frontalières est tributaire de la réalisation d’une série d’infrastructures de base nécessaires dans le cadre de la stratégie de l’Etat visant le développement des régions frontalières et la prise en charge des attentes de la population’’, a affirmé le ministre de l’intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui lors du lancement de la seconde tranche de 207 km du projet de la route nationale reliant Tin-Zaouatine et Silet, dans le cadre d’une  visite de travail de trois jours dans la wilaya de Tamanrasset. Accompagné d’une délégation ministérielle composée des ministres des Travaux Publics et des Transports et du Commerce, Abdelghani Zaâlane et Said Djellab respectivement, et le Secrétaire général du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière, Saïd Harbane, le ministre de l’intérieur a procédé également à l’inauguration et l’inspection de structures scolaires (groupe scolaire de catégorie ‘‘B’’ et lycée de catégorie ‘‘A’’), ainsi qu’un centre de formation et d’enseignement professionnels de 250 places. L’inauguration d’un poste avancé de la protection civile et l’inspection d’une piscine de proximité couverte à Tin-Zaouatine ont figuré au programme de la visite. La délégation a également présidé une cérémonie de remise d’ambulances au profit des établissements public de santé de proximité de Tin-Zaouatine et d’In-Guezzam (deux chacun), et a donné le coup d’envoi d’action de solidarité financée sur budget de l’Etat et ciblant 981 familles nomades à Tin-Zaouatine et 1.019 autres à In-Guezzam.

Pin It