Plusieurs représentants de partis, d'organisations et d'instances de la société civile ont exprimé, mardi à l'université "M'hamed Bouguerra" à Boumerdes lors de la clôture de la 9eme Université d'été des cadres sahraouis, leur grande solidarité avec la cause sahraouie et le droit de son peuple à l'autodétermination.

Intervenant lors de la cérémonie de clôture de cette manifestation qui s'est déroulée en présence du Premier ministre sahraoui et de nombre d'ambassadeurs accrédités en Algérie, les présidents et représentants de plusieurs partis nationaux ont exprimé leur solidarité avec la cause juste du peuple sahraoui et leur droit à l'autodétermination. S'exprimant à cette occasion, le président du Comité national algérien de solidarité avec la peuple sahraoui (CNASPS), Said Layachi a affirmé que cette manifestation "a réalisé ses objectifs à travers l'affluence et les nombreuses activités organisées 15 jours durant", qualifiant cette manifestation d'espace de rencontre pour les deux peuples (algérien et sahraoui) en vue de réaliser "un seul objectif, à savoir l'indépendance du peuple sahraoui". Prononçant une allocution au nom du Secrétaire général du Front de la Libération nationale (FLN), le président de l’Organisation nationale des enfants de chouhada Houari Tayeb a, de son côté, fait état de la profonde solidarité du FLN avec la cause sahraouie, ajoutant que "les objectifs de la Déclaration du 1er novembre 1954 ne se complète que par l'indépendance du Sahara occidental". Pour sa part, la vice-présidente du parti du Mouvement populaire algérien (MPA) Djamila Ben Khiar a affirmé que sa formation politique partageait les efforts tendant à permettre au peuple sahraoui de jouir de son indépendance, ajoutant que cette université d'été "n'est autre qu'une image claire de ce soutien et une preuve de la solidité des relations qui lient les deux peuples".

Pin It