Tous les pays qui font face au phénomène du terrorisme « peuvent tirer des enseignements de l'expérience algérienne », a indiqué jeudi à Alger le président de la Commission des Affaires étrangères (AFET) du Parlement européen, David Mc Allister. « L'Algérie a vécu, il y a 20 ans, une situation très difficile et a pu relever le défi de la lutte contre le terrorisme et je pense que tous les pays qui y font face peuvent tirer des enseignements de l'expérience algérienne », a déclaré à la presse le responsable du Parlement européen au terme de son entretien avec le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui. Il a ajouté que l'Algérie était considérée comme le « garant de la sécurité » dans la région, se disant « très heureux » de « voir enfin l'Algérie stable après toutes ces dures épreuves ». Le responsable européen a considéré l'Algérie comme un « pilier important » dans la stabilité de la région du Sahel. « Nous considérons, à l'Union européenne, que l'Algérie est un pilier important dans la stabilité de la région (du Sahel) », a-t-il, également déclaré à la presse au terme de son audience avec le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel. Il a, en outre, qualifié la mise en place, il y a deux années, d'un comité de coopération entre l'Assemblée populaire nationale (APN) et le Parlement européen de « grand pas », soulignant que la coopération entre l'UE et les autres pays doit inclure le volet parlementaire. M. Mc Allister a, aussi indiqué avoir discuté avec M. Bedoui de l'approche algérienne dans la résolution des crises et sa politique de non-ingérence, l'immigration clandestine sur laquelle « il y a un bon niveau de coopération », ajoutant avoir également évoqué les questions liées à la sécurité et à la réforme de l'administration publique. Rappelons que le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, a reçu jeudi à Alger, une délégation de la Commission des Affaires étrangères du Parlement européen (AFET), conduite par son président, David Mc Allister, indique un communiqué des services du Premier ministre. La délégation de l'AFET effectue une visite de travail à Alger qui s'inscrit dans le cadre du dialogue interparlementaire entre l'Algérie et l'Union européenne, couronné par l'institution d'une commission parlementaire mixte, ajoute la même source. L'audience s'est déroulée en présence du ministre des Relations avec le Parlement, Mahdjoub Bedda. K.B.

Pin It