Le Haut Commissariat de l'ONU aux droits de l'Homme (HCDH) indique avoir vérifié la mort de 92 civils depuis le 9 octobre, date marquant le début du lancement de l'offensive militaire turque dans le nord-est de la Syrie, rapportent des sources médiatiques. 

"A la date du 5 novembre, nous avons pu vérifier des incidents qui auraient entraîné la mort d'au moins 92 civils dans le nord et le nord-est de la Syrie", a indiqué Rupert Colville, porte-parole du HCDH lors d'un point de presse, vendredi, à Genève. Le HCDH note par ailleurs un regain de tension au nord-ouest de la Syrie après l'accalmie des hostilités dans le gouvernorat d'Idlib en octobre. "Il y a eu récemment une recrudescence des frappes aériennes et des frappes terrestres, principalement au sud et à l'ouest d'Idlib, et d'autres attaques contre des installations médicales ont encore eu lieu", a indiqué,en outre, M. Colville.

Pin It