Le Président directeur général (Pdg) de Sonatrach, Abdelmoumène Ould Kaddour, a indiqué jeudi à Béjaia, que l’Algérie souhaite "le maintien de l’accord de décembre 2016" de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et non-Opep, lors de la réunion de septembre prochain à Alger.

"Ce que nous souhaitons est que l’accord de 2016 soit maintenu", a-t-il indiqué. Cependant, a-t-il nuancé, "ce qui se passe actuellement aura certainement avec, notamment, la conjoncture politique actuelle aux Etats-Unis et au Moyen-Orient, un impact sur la réunion que personne ne peut prévoir". L’accord, signé en décembre 2016 entre onze (11) producteurs de pétrole non-Opep et 13 pays membres de l'Opep, prévoit une baisse de la production pétrolière de 1,8 million de barils par jour pour maintenir l’équilibre sur le marché mondial.

Sur un autre chapitre, le Président directeur général (PDG) de Sonatrach, Abdelmoumène Ould Kaddour, a assisté jeudi à Béjaia à l’envoi du premier chargement de pétrole brut dans le cadre du processing-échange pétrole brut contre l'équivalent en produits raffinés. Le Tanker, stationné au large du port pétrolier de Bejaia, transporte à son bord deux millions de barils de pétrole brut dans le cadre du projet processing-échange. Cette quantité est destinée â être échangée contre des produits raffinés, essence et gasoil, dans le cadre du projet pétrole brut contre produits raffinés, a-t-on expliqué sur place. aps

 
Pin It